Exposition des finissants du programme Arts visuels du Cégep de St-Jérôme 2020

 

Au nom des finissants du programme Arts visuels du Cégep de St-Jérôme je vous souhaite la bienvenue sur le site Web de la première exposition virtuelle du CSTJ. Elles et il sont très heureux de vous présenter le fruit de leurs travaux de recherche et de création dans le cadre de leur épreuve synthèse de programme.

 

L’exposition des finissants se tient depuis quelques années au MAC LAU (Musée d’art contemporain des Laurentides). Ce partenariat exceptionnel permet aux finissants de vivre une expérience professionnelle dans une institution reconnue. Le département Arts visuels et la direction des études sont heureux de cette association avec une institution locale, pleine d’ouverture, engagée socialement, à l’écoute et d’une aide et d’un soutien constant dans le développement de nos différents projets. Nous souhaitons ardemment que ce partenariat se poursuive longtemps dans le futur.

 

Malheureusement, le contexte social actuel étant ce qu’il est, le MAC LAU a dû fermer ses portes pour une période indéterminée. Cette année est une année particulière, de l’annonce de la pandémie à la fermeture des cégeps en passant par la reprise des cours à distance, du confinement et de la distanciation physique, les étudiants finissants de la cohorte 2020 auront eu droit à des conditions, en tout point, particulières pour compléter leur diplôme d’études collégiales. Afin de perpétuer la tradition de la présentation publique, nous avons fait le choix de transiter vers le monde du Web. Ce groupe rassemble les premiers cosmonautes du programme Arts visuels du Cégep de Saint-Jérôme à vivre l’expérience de la dématérialisation de leurs recherches et de leurs productions artistiques, et ce, par la diffusion virtuelle de leurs réalisations sur la toile.

 

Vous y trouverez les travaux de : Emilie Caron, Cynthia Frenette-Sabourin, Lory Gagné, Rose-Alice Gobeil, Julien Guénette, Gaëlle Le Cunff, Eve-Lynn Lemmetti, Shanen Louis, Sharly Marcil, Marie-Ève Plasse et Melissa Tremblay

 

Cette exposition est une entreprise expérimentale où les étudiants ont été conviés à explorer les conditions de la création artistique en confinement. Mais que change le confinement à la création artistique ? D’abord, l’échelle des projets; en travaillant à la maison, il est difficile en peinture, en dessin, en sculpture, en photographie ou en installation de produire de grands formats. Toutes les aides techniques ne sont pas nécessairement accessibles à la maison comme les impressions de grand format, la menuiserie, l’accessibilité aux matériaux spécialisés ou même l’espace d’atelier nécessaire à la production. L’environnement de travail à la maison ne permet pas d’accéder à certains produits ou de les utiliser de façon sécuritaire. Les émanations peuvent représenter un risque pour la santé. Chacun a dû faire preuve d’ingéniosité afin de trouver des solutions alternatives aux façon de faire et matériaux traditionnels avec lesquels ils ont été formés.

 

Chacun des étudiants avec sa condition sociale, ses moyens, son espace et ses matériaux vous présentent donc l’aboutissement d’un projet de création réalisé en complète autonomie et démontrant les compétences acquises pendant son parcours scolaire au sein du programme Arts visuels. 

 

Ça n’aura pas été simple pour personne, mais je salue la persévérance de mes irréductibles explorateurs du monde d’aujourd’hui. Je leur souhaite une suite heureuse dans le futur qu’il et elles se dessineront, qu’elles et il nous dessineront.

 

Santé et bel avenir, chers étudiants.

 

Eric Ladouceur

Professeur

Département Arts visuels

Cégep de Saint-Jérôme

Le 26 mai 2020

Mot de la direction

En tant que directeur adjoint des études responsable du programme d’arts visuels, je tiens à exprimer, au nom de toute la direction du Cégep de Saint-Jérôme, la fierté que je ressens quand je pense à ce que vous venez d’accomplir.

Vous, d’abord, nos finissant(e)s, qui avez dû trouver la motivation pour terminer votre programme à distance, avec tout ce que le contexte implique. Suivre des cours et créer alors que l’accès aux locaux et aux matériaux est impossible, et que la vie est chamboulée pour tous, c’est un défi que vous avez su relever. Je vous lève mon chapeau!

Vous, bien sûr, enseignant(e)s du département, qui avez été on ne peut plus « créatifs » pour arriver à modifier sans délai les cours pour les mener à terme mais, surtout, qui avez soutenu malgré la distance les étudiants à travers cette épreuve. Vous prenez toujours soin d’eux, mais je suis convaincu que votre appui dans cette galère a été déterminant. Pour cet engagement et l’énergie déployée malgré vos vies tout aussi déstabilisées, je vous admire.

Je n’oublie pas Isabelle Tessier, toute nouvelle technicienne en travaux pratiques qui aurait tant voulu vous appuyer plus directement mais qui, j’en suis sûr, a tout fait pour vous soutenir avec ingéniosité.

Je dois avouer que nous sommes tous extrêmement curieux de voir ce que vous nous proposerez sur ce site – heureuse initiative que cette galerie virtuelle – et, bien entendu, nous avons le plaisir, encore cette année, d’offrir le Prix du Collège (d’une valeur de 500 $) à l’une des productions exposées. Depuis quelques années déjà, le Cégep de Saint-Jérôme fait l’acquisition d’une œuvre lors du vernissage de fin d’année. Chacune de ces œuvres trouve sa place bien choisie dans l’un des trois campus du CSTJ, et nous rappelle à quel point nous pouvons tous être fiers des diplômés d’arts visuels et de la formation qu’ils ont reçue.

Jean-Pascal Baillie

Directeur adjoint des études

Cégep de Saint-Jérôme

Le 1er juin 2020

Mot du Département Arts visuels

Étudiantes finissantes et étudiant finissant,

 

À titre de coordonnateur et de professeur, je veux vous remercier, sans vous, sans votre jeunesse, votre désir d’apprendre, votre soif d’expression par l’image, votre curiosité, le département des arts visuels serait sans vie. Chacun d’entre vous, à votre manière, a contribué à l’histoire de notre programme.

 

C’est un privilège de travailler dans un département où la convivialité et la vie en communauté dépassent le cadre des cours et nous permettent d’échanger, d’argumenter, de débattre, de discuter, de rire, de pleurer…  Notre relation maître-élève sort du cadre traditionnel, notre passion commune pour l’art nous unit.

 

Il y a peu de différences entre un enseignant et un étudiant : la distinction est le bagage culturel, l’expérience et les connaissances acquissent au fil du temps. L’enseignant cherche à transmettre et partager une forme de passion, l’étudiant est curieux et animé par le désir d’apprendre. Cet échange n’est pas à sens unique; par l’exercice pédagogique et en côtoyant la jeunesse, les professeurs aussi acquièrent de nouvelles connaissances et s’ouvrent à de nouvelles perspectives.

 

Le contexte actuel a temporairement rompu cette vie sociale riche liée par la réflexion en art contemporain. Chacun chez-soi, on s’accroche à l’essentiel. L’intérêt pour sa discipline perdure, mais sans cette énergie d’une microcommunauté comme la nôtre, la motivation s’estompe. Le désir de partager par l’enseignement ou par la réalisation de projets chez l’étudiant se trouve limité. Cette situation reste frustrante.

 

De plus, ce qui est triste, c’est qu’à l’exception de quelques échanges de mots numérisés, il sera impossible de se dire au revoir en personne. Nous n’aurons pas la chance de nous dire les mêmes mots et les mêmes souhaits que l’on répète, mais qui reste toujours rempli d’honnêteté et de sincérité :

-Bonne chance dans vos projets!

-J’ai hâte de vous revoir dans quelques années pour savoir ce que vous devenez!

-Ayez confiance en vous, car vous avez plein de potentiel!

-Se rappeler des anecdotes nostalgiques.

-Réaliser le cheminement parcouru dans les dernières années.

 

Si l’on sort de la nostalgie, cette exposition est plus que la fin d’un chapitre important de votre parcours, c’est surtout l’amorce de nouvelles perspectives, de nouveaux accomplissements, de nouveaux projets et de nouveaux rêves.

 

Au nom de l’équipe du département des arts visuels, je vous souhaite une belle vie, à vous les finissants du confinement, les acharnés qui ont persévéré malgré l’isolement et les conditions difficiles où la motivation fut mise à mal.

 

Ce fut un grand plaisir de vous amener à réfléchir notre monde, notre condition et notre histoire avec les images et de vous permettre d’explorer, de rechercher, d’expérimenter et de découvrir par la manipulation de la matière, de la lumière, des pixels, des idées, des concepts et de la performance : faire de la philosophie avec l’image.

 

Bravo à vous tous, merci à mes collègues qui vous ont soutenu jusqu’à la fin et en particulier à Eric Ladouceur qui vous accompagné dans la réalisation de cette exposition virtuelle, merci à notre nouvelle technicienne Isabelle Tessier, merci à Jean-Pascal Baillie notre directeur adjoint aux études qui travaille dans l’ombre, mais qui nous permet de réaliser nos projets, merci à l’équipe du MACLAU de votre présence comme institution donnant accès aux arts actuels et votre fidèle collaboration et merci encore à vous étudiantes et étudiant.

 

Bruno Gareau

Professeur et coordonnateur

Département Arts visuels

Cégep de Saint-Jérôme

2 juin 2020

 

Mot du MAC LAU

Depuis plusieurs années que nous nous sommes affiliés au programme d’Arts visuels du Cegep de Saint-Jérôme pour la présentation de l’exposition des finissants. Nous essayons de faire de cette initiative une véritable collaboration entre nos deux institutions, dissipant la dualité hôte – invité, travaillant à établir une réciprocité plus grande dans le développement de ce partenariat. Si nous aidons les étudiants et étudiantes dans leur démarche, ils nous confrontent pour leur part à une production matérielle qui stimule nos réflexions et nous aide à comprendre les enjeux liés à leur réalité. 

 

Nous aimerions souligner que si nous nous sommes engagés dans ce projet, c’est parce que nous estimons le travail artistique des professeurs qui y enseignent. Le Cegep de Saint-Jérôme est privilégié d’avoir au sein de son corps professoral des artistes dont la qualité du travail est indéniable. La qualité du programme reposant sur les individus qui y œuvrent, leur présence dans notre communauté est enrichissante pour les étudiants et pour le milieu tout entier. Aussi, nous considérons qu’il est important d’ouvrir le Musée à notre communauté et de réaliser des collaborations avec notre milieu. Celle avec le Cégep est fondamentale, elle soutient la jeunesse envers qui nous souhaitons nous engager sur une période indéterminée.  

 

Nous sommes reconnaissants de la confiance que les directions du Cégep, ainsi que celle des professeurs.es et des étudiants.es, ont envers le Musée, et vous pouvez nous compter parmi vous pour toutes les éditions à venir. Encore cette année, nous sommes heureux de souligner le travail d’un ou d’une étudiante en remettant le prix coup de cœur du MAC LAU. 

 

En terminant, la situation actuelle requiert une grande résilience et nous soulignons celle des étudiants.es qui ont mené à terme leur projet dans un contexte exceptionnel, inquiétant. Nous saluons vivement leur travail. 

 

Sincèrement,

 

L’équipe du MAC LAU,

Manon Quintal, Jonathan Demers, Elizabeth Lauzon, Christelle Renoux, Karina Newcombe.

 

 

 

© Département Arts visuels - CÉGEP de Saint-Jérôme - 2020

Photo entête : CÉGEP de Saint-Jérôme